Jouer Pause Stop Precedent Suivant
Dernière modification au site : 5 juin 2017
Logo GIAC


Groupe d'intérêt de
l'armature commerciale









Bénéfices d'un service de développement commercial

Le travail du commissaire commercial consiste à maintenir une harmonie  entre la poursuite de l’autosuffisance des besoins du consommateur et la croissance et la qualité des revenus de taxation en rapport avec l’équité commerciale.

D’une part, la recherche des meilleurs concepts commerciaux permet de satisfaire les besoins du consommateur. D’autre part, les commerces nécessaires à cette satisfaction génèrent des revenus urbains. L’on peut définir la mission du commissaire commercial à partir des trois principes suivants :

1. La gestion des mesures d’atténuation

Outre l’identification de ces mesures, le commissaire en assure la gestion pratique. Le résultat recherché de ces mesures consiste à affermir les revenus provenant de l’équité commerciale urbaine.
Les efforts portent sur la correction d’écarts de la fonction commerciale dans l’espace urbain. Un écart est une situation dont le résultat crée un résultat négatif soit en termes de revenus fiscaux, soit en termes d’identité municipale.

2. L’actualisation des projets structurants

Le commissaire suscite des projets commerciaux, il les accompagne et parfois il les scénarise. L’effet de ces énergies se manifeste parfois par une réalisation plus rapide de projets qui, autrement, pourraient échapper au territoire. En ce sens, l’on peut parler d’une mise en valeur du potentiel d’affaires local.

3. L’enrichissement de l’équité commerciale

Rien n’est statique en commerce de détail. Il s’agit ici de rendre possible tout projet d’amélioration commercial (agrandissement, rénovation, conversion, succursalisme et autre). L’appui aux propriétaires immobiliers, aux entreprises commerciales, aux investisseurs et aux entrepreneurs forment l’essentiel des activités.